Go to Top

Diagnostic d’infertilité

Infertilité masculine et féminine

infertilidad

Pourquoi je ne parviens pas à tomber enceinte ?

Un bon diagnostic est essentiel pour pouvoir réaliser un traitement personnalisé et effectif. Le processus commence par une étude visant à analyser le couple et à déterminer la cause de l’échec d’une procréation naturelle.

icono_mujer

Examen de la femme

Dans le cas des femmes, deux principaux tests de diagnostic sont généralement réalisés : l’échographie vaginale, afin de déterminer l’absence de pathologie utérine, et le comptage des follicules pour évaluer la réserve ovarienne. Une étude hormonale pour vérifier une fonction ovarienne normale sera également pratiquée.

Si ces examens sont satisfaisants ou s’il y a une légère altération du sperme, nous vérifierons la perméabilité des trompes de Fallope avec un test appelé hystérosalpingographie. Cet examen consiste à injecter un produit contraste à travers le col de l’utérus et vérifier qu’il se disperse dans les deux trompes tout au long de son trajet.

icono_hombre

Examen de l’homme

Dans le cas des hommes, l’examen se fait par un séminogramme, qui consiste à obtenir un échantillon de sperme et à analyser la quantité, la mobilité et la morphologie des spermatozoïdes.

  • Quantité: concentration de spermatozoïdes par millilitre. Est considérée normale une concentration de plus de 15 millions de spermatozoïdes par millilitre (15 M/ml.)
  • Mobilité : pourcentage de spermatozoïdes ayant une mobilité acceptable. Est considérée normal un pourcentage de >32% de spermatozoïdes A+B.
  • Morphologie : il s’agit de détecter de possibles défauts morphologiques des spermatozoïdes car la morphologie est liée à la capacité de fécondation du sperme.

Est également étudiée la fragmentation de l’ADN spermatique, c’est-à-dire la possibilité qu’il existe dans les spermatozoïdes un nombre déterminé de ruptures dans l’ADN, ce qui peut donner lieu à un échec d’implantation, à un développement embryonnaire anormal ou à un avortement spontané dans des phases plus tardives.
Enfin, la capacitation spermatique est réalisée pour ensuite déterminer quelle est la technique de procréation la plus appropriée chez l’homme.

Si vous voulez plus d’informations sur le traitement, contactez-nous.