Go to Top

Les saignements après un transfert d’embryon

Si vous avez des petits saignements après un transfert d’embryon, il peut s’agit d’un des premiers signe de grossesse, et cela arrive chez une femme sur trois. Les saignements après un transfert sont le plus souvent dus à l’implantation de l’embryon sur l’endomètre.

Mais comment savoir s’il s’agit de saignements dus à la nidation ou si ce sont les règles de la femme qui arrivent ? Cette question très fréquente soulève de nombreux doutes chez la femme et complique encore l’attente jusqu’au test de grossesse.

Les cliniques du groupe IVF-Life profite de ce mois de l’infertilité pour vous expliquer les situations les plus fréquentes en traitement de FIV ou Don d’ovocytes  et vous aider à reconnaitre les signes d’une possible grossesse.

Pourquoi l’implantation peut-elle entrainer des saignements ?

L’implantation n’ait pas quelque chose d’anodin pour le corps et l’utérus va se préparer à accueillir cet embryon. Pour cela, l’utérus et donc l’endomètre vont créer un terrain confortable pour que l’embryon puisse avoir tout ce dont il aura besoin pour son bon développement. L’endomètre sera épais et bien irrigué, et l’embryon y creusera son nid. C’est au moment de cette nidation, que l’embryon pourra toucher des vaisseaux sanguins qui laisseront place alors à des saignements.

Ces saignements après un transfert ne sont pas du tout inquiétants et sont assez fréquents.

Combien de jours après le transfert l’embryon s’implante-t-il ?

Pour le calcul du jour d’implantation, il faudra bien faire la différence entre un embryon à J3 et un blastocyste. Chez IVF-Spain Donostia, nous essayons toujours de transférer les embryons à J5 pour garantir leur qualité. Lors d’un transfert au stade de blastocyste, l’embryon est donc déjà bien formé et est prêt à éclore. On calcule alors que l’embryon s’implante entre J6 et J8, soit de 1 à 3 jours après le transfert.

Les saignements après un transfert peuvent arriver au tout début de l’implantation où une fois que l’embryon prend un peu plus de place, soit entre J10 et J14 de l’embryon. Mais cette période correspond également à l’arrivée d’un nouveau cycle menstruel au cas où la patiente ne soit pas enceinte, ce qui peut porter à confusion.

Comment faire la différence entre implantation et menstruation ?

Comment nous l’avons vu, les deux dates prévues pour l’implantation et l’arrivée des règles sont semblables et on ne peut donc pas se fier à ce critère. En revanche, il existe d’autre moyen de reconnaitre les saignements après un transfert.

  • La quantité : les saignements dus à la nidation sont généralement très légers contrairement à des règles abondantes. Il ne s’agira que de quelques gouttes ou un filet léger.
  • La durée: Ces saignements sont le plus souvent courts, et disparaissent dans la journée. Si les saignements continuent et deviennent de plus en plus abondants après un ou deux jours, il peut alors s’agit des règles.
  • L’apparence : ce ne sont pas des saignements habituels, et la couleur rouge/noir surprend toujours les patientes. Ces saignements vont donc être beaucoup plus sombres que des règles, et sont souvent décrits comme du « vieux sang ». Ils sont aussi le plus souvent très

Si donc vous avez de type de saignements après un transfert, il ne faut pas s’inquiéter pour la réussite de votre traitement. L’absence de saignement n’est pas non plus synonyme d’échec, et les deux cas peuvent amener ensuite un test de grossesse positif.

D’autres symptômes comme les nausées, les douleurs mammaires, les sautes d’humeur ou la fatigue peuvent aussi vous mettre sur la piste.

Le test de grossesse

Si vous choisissez de faire un test urinaire, attention à ne pas le faire trop tôt: le résultat peut être faussé et donner un faux-positif ou un faux-négatif. Ce test calculera le taux d’hormone de grossesse (beta-hCG) que vous aurez dans les urines. Si donc vous le faites trop tôt, ce taux ne sera sûrement pas détectable par ce type de test.

Il est recommandé d’attendre 5 jours de retard de règles pour réaliser le test urinaire et avoir un résultat plus fiable.

Cependant, le plus sûr et ce que nous recommandons toujours chez IVF-Donostia, c’est de réaliser le test de grossesse par analyse sanguine. Le taux de beta-hCG sera nettement mieux calculer et nous pourrons vérifier s’il s’agit d’une grossesse évolutive, ou s’il y a une suspicion de grossesse biochimique ou extra-utérine.

La betaespera, es decir el periodo de espera entre la transferencia de embriones y la prueba de embarazo suele ser una de las etapas más difícil de un tratamiento de reproducción asistida.

La période d’attente avant le test de grossesse est toujours délicate pour nos patientes et nous vous donnerons toutes les recommandations nécessaires pour vivre au mieux ces deux semaines.

Que faire en cas de saignements ?

Si vous avez un doute sur la nature des saignements ou si vous avez besoin de plus d’explications, votre équipe médicale chez IVF-Donostia sera là pour vous répondre et réagir au plus vite. Même si vous pensez avoir vos règes en cas de saignements après un transfert, il ne faudra pas arrêter votre traitement sans l’avis de votre médecin.

Si vous pensez avoir une grossesse naturelle et vous avez des saignements, le plus sage sera alors de consulter votre gynécologue pour une bonne prise en charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *