Go to Top

Mère à partir de 40 ans, est-ce encore possible ?

ser madre a partir de los 40 años

Beaucoup de patientes décident d’être mère ou d’avoir leur deuxième enfant après 40 ans. C’est le cas pour beaucoup de patientes, qui par circonstances de la vie, ont reporté leur maternité : des situations professionnelles, situations de célibat ou remariage, font qu’être mère à partir de 40 ans est de plus en plus envisagé.

La grossesse à 40 ans ou plus, est aujourd’hui courante et même si elle n’est pas sans risque pour la mère, il existe de nombreuses possibilités et avantages pour y arriver et éviter les risques inhérents à l’âge maternelle.

Grossesse à partir de 40 ans, est-ce risqué ?

Nous voulons sur cet article, aider les femmes de plus de 40 ans à comprendre les risques et mieux appréhender leur grossesse après 40 ans.

Lorsqu’on décide de devenir mère à partir de 40 ans, il faut d’abord savoir que les chances de grossesse sont moindres, à cause de la diminution de la réserve ovarienne et la qualité ovarienne. Après 3 mois d’essai naturel, nous conseillerons de consulter un spécialiste en fertilité pour évaluer les chances de réussite. En cas de faible réserve ovarienne, nous pourrons alors orienter la patiente vers un don d’ovocytes ou don d’embryons, pour augmenter les chances de grossesse.

Lorsqu’ensuite les patientes ont obtenu une grossesse, il faut savoir que la grossesse à partir de 40 ans doit être plus contrôlée qu’une grossesse plus tôt. En effet, les risques de complications augmentent avec l’âge, comme le diabète, les naissances prématurés, l’hypertension ou encore les prééclampsie.

Enfin, il existe aussi un pourcentage plus élevé de fausses-couches à partir de 40 ans, soit à cause d’une mauvaise qualité ovocytaire et donc embryonnaire, ou encore à cause de facteurs physiologiques au niveau de l’utérus par exemple. On observe que les risques de fausses-couches à partir de 40 ans sont de près de 51 %, et augmentent à 935 après 44 ans.

Chez IVF-Donostia, Dre. Estefanía Rodríguez, directrice médicale, estime à 35% à 40% le nombre de patientes ayant plus de 40 ans.

Probabilités de grossesse à partir de 40 ans ?

Lorsqu’une patiente a le désir de de venir mère, elle doit d’avoir prendre conscience de son niveau de fertilité grâce à des examens diagnostiques visant à évaluer la réserve ovarienne et le potentiel de reproduction.

Comme nous le disions, une grossesse à 40 ans sera peut-être moins facile à obtenir qu’à un âge plus fertile. Il faut savoir, qu’à partir de 40 ans, les chances de grossesses sont de moins de 5% et cela à cause de la diminution de la qualité ovarienne. En ayant recours à un don d’ovocytes, la patiente augmentera ses chances jusqu’à 80% car le facteur âge ne sera plus limitant pour l’obtention de bons embryons.

Les examens pour connaître sa fertilité à partir de 40 ans ?

Avant de savoir si la patiente pourra tomber enceinte avec ses propres ovocytes ou s’il faudra passer par un don d’ovocytes, il faut donc connaître sa fertilité. Pour cela, nous lui demanderons des tests diagnostiques pour évaluer sa réserve ovarienne. C’est ce qu’on appelle un bilan de fertilité.
Grâce aux résultats obtenus, nous pourrons orienter la patiente vers un protocole adapté et garantir un résultat optimum. Les examens que nous demanderons seront :

Prise de sang pour dosage hormonal de l’AMH (hormone antimüllérienne). Cette analyse sanguine est primordiale pour évaluer la réserve ovarienne de la femme à un moment donner de sa vie.
Comptage des follicules antraux: à l’aide d’une échographie pelvienne en début de cycle (entre le 1er et le 5ème jour des règles), nous pourrons observer la quantité de follicules présents dans chaque ovaire et avoir donc une idée de combien d’ovocytes pourra obtenir la patiente grâce à une stimulation ovarienne.

Enfin ces deux examens devront être interprétés en tenant compte de l’âge de la patiente et des caractéristiques médicales et notamment de l’utérus, ainsi que des antécédents. Grâce à une étude complète de la femme et de son partenaire, au cas échéant, nous pourrons orienter la patiente vers le traitement le plus adapté sans son cas, en l’informant des chances de réussite pour chaque cas de figure.

La PMA à 40 ans : quels traitements peut-on espérer ?

À partir de 40 ans, il faudra poser un diagnostic précis pour aider au mieux la patiente et utiliser un protocole sur mesure. Nous savons qu’à 40 ans, le temps compte beaucoup et il est important de choisir un protocole qui donnera des résultats en un temps minimum.

Si une patiente ayant plus de 40 ans, souhaite obtenir une grossesse rapidement et avec le plus de garanties, les traitements qui donneront le plus de chances de réussite seront alors le Don d’ovocytes et le don d’embryons, qui est avantageux quant á la simplicité du traitement et les coûts moindres pour la patiente.

Même si ces techniques sont les plus sûr au niveau des chances de réussite, la priorité sera bien sûr d’essayer avec ces propres gamètes, si cela est possible et les niveaux de fertilité de la patiente sont bons. C’est pour cela que chaque cas doit être étudié et évalué en prenant compte de tous les paramètres de diagnostic.

La sélection du meilleur embryon

Chez IVF-Donostia, les recommandations de nos médecins et biologises seront de transférer les embryons un par un (SET : Single embro Transfert). En effet, les techniques en laboratoire permettent aujourd’hui une sélection beaucoup plus précise des embryons et il n’est plus nécessaire de transférer deux ou plusieurs embryons pour espérer obtenir une grossesse. IVF-Donostia dispose de toutes les technologies de pointes pour aider au bon développement et pouvoir faire une sélection optimale pour un transfert.

De plus, notre objectif en tant que médecin de la fertilité et d’obtenir une grossesse saine et un bébé en bonne santé. Les grossesses multiples, et d’autant plus après 40 ans, sont toujours plus risquées et il est important de penser à la santé de la femme et du futur bébé dès le transfert.

Pour tous les patients souhaitant une garantie optimale sur la sélection embryonnaire, nous mettrons à leur disposition la technique du PGT-A, le Diagnostic Génétique Préimplantatoire. Cette technique permet de sélection l’embryon sur sa génétique, et éviter des transferts d’embryons présentant des anomalies comme les trisomies.

Chez IVF-Donostia nous pouvons donc affirmer qu’être mère à partir de 40 ans est possible et les nouveaux outils et techniques de PMA nous permettent aujourd’hui de réaliser le rêve de nombreuses patientes aujourd’hui. La sélection embryonnaire, la culture embryonnaire et la technique Time-Lapse, sont autant de techniques qui nous permettrons d’améliorer les chances de grossesse.

Grâce à la mise en place de traitement totalement adaptés à chaque patiente et l’utilisation de techniques de dernière génération telle que notre processus de sélection embryonnaire et la technologie time lapse nous avons réussi à nous différencier en nous spécialisant dans des cas complexes, nous pouvons garantir que devenir mère à partir de 40 ans est possible chez IVF Donostia.

Grâce à des techniques de pointe, et une prise en charge strictement personnalisé, nous pouvons affirmer aujourd’hui qu’être mère à 40 ans est quelque chose de possible, et de plus en plus courant dans nos techniques de reproduction assistée. IVF Donostia a réussi à se positionner comme une référence en cas complexes et aide chaque année de nombreuses femmes à former leur famille.

Être mère à partir de 40 ans : quels avantages ?

Si nous sommes bien conscientes des risques supplémentaires liés à une grossesse tardive, et nous souhaitons les souligner sur cet article, la grossesse à 40 ans a aussi des avantages pour la mère. La maturité lui permettra de prendre les bonnes décisions et de mieux appréhender l’arrivée du bébé. Les patientes de plus de 40 ans, nous le voyons, sont en général plus sereines et sures de leur décision. Elles comptent aussi sur une stabilité professionnelle et économique ainsi qu’une expérience de la vie, qui seront favorables à leur future famille.

,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *