Go to Top

L’insuffisance ovarienne et la fertilité

Reserva ovarica

L’insuffisance ovarienne peut être précoce (IOP) ou considérée comme étant normale à partir d’un certain âge. Ce terme est souvent inconnu des femmes si elles ne rencontrent pas de problèmes de fertilité et arrivent à avoir une grossesse naturelle rapidement.

Cependant, le cas d’une insuffisance ovarienne peut être diagnostiqué après un bilan de fertilité et c’est à ce moment-là que les patientes prennent conscience de la réserve ovarienne et son importance dans la fertilité.

L’insuffisance ovarienne est l’une des causes les plus courantes des cas d’infertilité et il faut apprendre à savoir la mesurer et établir un diagnostic complet pour chaque patiente. Nous allons voir ici les principaux indices qui aideront à identifier une insuffisance ovarienne :

Une réserve ovarienne en baisse

La réserve ovarienne est en réalité prédéterminée avant la naissance de chaque femme. On calcule que le fœtus féminin compte déjà sur une réserve de 6 millions d’ovules alors qu’il est encore dans le ventre de la mère.

Nous savons que dès sa naissance, la réserve ovarienne de la femme sera en baisse constante jusqu’à la ménopause, où elle sera nulle. Pendant la vie reproductive de la femme, cette diminution ne sera ni modifiable ni récupérable et l’on estime environ 1000 ovocytes perdus par cycle menstruel.

S’il est vrai que la diminution de la réserve ovarienne est progressive tout au long de la vie de la femme, elle s’accélère à partir de 35 ans et c’est pour cela que l’on parle d’une baisse de la fertilité à partir de cet âge. La grossesse n’est bien sûr pas impossible, mais sera plus difficile par rapport à un âge maternel plus jeune.

 

 

L’AMH ou hormone antimüllérienne

L’AMH est l’un des paramètres déterminant en cas d’insuffisance ovarienne. Cet examen sanguin, très facile à réaliser, permet de connaître la situation de la réserve ovarienne de la femme, et de vérifier s’il y a une baisse ou si les taux correspondent à une femme du même âge.

L’hormone antimüllérienne est en fait produite par les follicules dans les ovaires, et son dosage permet ainsi de vérifier si sa production est élevée (en cas de bonne réserve ovarienne) ou faible (en cas d’insuffisance ovarienne).

Si cet examen rend compte d’une insuffisance ovarienne, votre spécialiste pourra alors vous diriger vers le meilleur protocole pour obtenir une grossesse le plus rapidement possible. Le diagnostic d’insuffisance ovarienne ou ménopause précoce ne veut pas dire que la grossesse sera impossible et un protocole adapté permettra de stimuler votre activité ovarienne et aider à la production d’ovocytes.

Les follicules antraux

Les follicules antraux sont les petits sacs contenant les ovocytes, situés à l’intérieur des ovaires, et qui sont visibles en tout début de chaque cycle menstruel. Sur un cycle naturel, un seul de ces follicules arrivera à maturation, mais les ovaires libéreront en réalité une quantité plus ou moins importante de follicules.

Grâce à une échographie en début de cycle, votre gynécologue pourra réaliser le comptage des follicule dits « antraux » et ainsi avoir un indicateur d’une bonne ou faible réserve ovarienne.

 

 

 

AMH et follicules antraux : vers un premier diagnostic

L’AMH et le comptage folliculaire sont des indices fiables pour le diagnostic d’une insuffisance ovarienne. Il est très important de prendre en compte ces deux informations, et de les contraster avec l’âge de la patiente. C’est avec cela que nous arriverons à un bon diagnostic.

L’AMH est en elle-même un indicateur solide pour déterminer la réserve ovarienne de la femme, mais cela ne suffit pas. Il n’est pas rare de voir une AMH faible et finalement un bon nombre de follicules sur une échographie. Il faut donc toujours contraster ces deux données. Aussi, une AMH faible à 30 ans n’aura pas le même pronostic qu’une AMH faible à 40 ans. Il y a donc là une étude complète de la femme à réaliser pour adapter au mieux le protocole de traitement.

Le cas contraire est aussi possible, avec une AMH élevée mais des cas d’infertilité, sans qu’il n’y ait nécessairement d’insuffisance ovarienne. Il est important ici d’ajouter d’autres paramètres au travail de diagnostic et rechercher les causes du côté de la génétique ou encore de la réceptivité endométriale.

IVF Donostia est spécialiste en cas complexes et a mis au point des techniques avancées de préparation de la femme, avant une stimulation, pour aider à l’obtention d’un bon nombre d’ovocytes et améliorer la qualité de stimulation. Nous tenons compte de tous les paramètres pour améliorer les chances de grossesse et obtenir un bébé en bonne santé.

Insuffisance ovarienne et qualité ovarienne

Insuffisance ovarienne ne veut pas forcément dire mauvaise qualité ovarienne, et il faut bien séparer ses deux aspects dans le diagnostic d’infertilité.

La qualité ovarienne est définie par la génétique de l’ovule. Un ovule sain génétiquement présentera le nombre de chromosomes adéquat, sans qu’il n’y ait de malformations sur le caryotype. Au contraire, un ovule de mauvaise qualité présentera une altération chromosomique et rendra impossible la fusion avec le spermatozoïde ou l’obtention d’un embryon sain.

Il est malheureusement impossible d’évaluer la qualité des ovocytes, et le diagnostic d’une mauvaise qualité ovocytaire est souvent posé en cas de mauvaise qualité embryonnaire, d’échecs d’implantation à répétition ou fausses-couches à répétition.

L’âge est aussi un facteur déterminant quant à la qualité ovocytaire puisque l’on calcule que la qualité, tout comme la quantité, se détériore après 35 ans.

Une insuffisance ovarienne précoce ne veut cependant pas dire que la qualité est également en baisse. Mais si la réserve est diminuée après 35 ans, il est fort probable qu’il y ait aussi une diminution des ovules de bonne qualité.

En cas d’insuffisance ovarienne précoce, la recommandation est alors de commencer un protocole de PMA le plus rapidement possible pour ne pas perdre en qualité.

Même s’il est impossible d’améliorer la qualité et la quantité des ovules, il existe des recommandations pour freiner la diminution de la réserve ovarienne et la qualité ovocytaire.

Une vie saine, avec une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie aideront sans nul doute à la fertilité, et la préparation d’une grossesse. Les différentes études sur l’influence des facteurs externes sur la fertilité démontrent par exemple les effets néfastes du tabac et de l’alcool sur la fertilité et la fonction ovarienne.

Il en est de même pour une mauvaise alimentation ou un surpoids, qui pourraient dérégler le système hormonal et donc l’activité ovarienne de la femme. Les situations de stress, de fatigue ou d’anxiété sont également perturbant pour la fonction hormonale et pourront être la cause de fausses-couches ou échecs de grossesse.

Les conseils seront donc de changer certaines habitudes et d’adopter une bonne hygiène de vie, en évitant la consommation de graisse saturée, de sucres rapides et d’excès de sel. Une bonne hydratation sera aussi importante pour le flux sanguin et l’irrigation du système reproducteur de la femme.

Chaque patiente aura bien-sûr besoin des recommandations d’un spécialiste selon son cas et une consultation rapide est déterminante en cas d’insuffisance ovarienne. Une prise en charge précoce permet de ne pas perdre de temps et agir au mieux pour la patiente. Il est conseillé de consulter un spécialiste après 6 mois d’essais infructueux pour les femmes de plus de 35 ans.

Si cet article vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus sur l’insuffisance ovarienne, pensez à remplir ce formulaire et nous envoyer vos questions.

41 Responses to "L’insuffisance ovarienne et la fertilité"

  • Niar fatima
    05/07/2020 - 3:38 Reply

    J’ai lu l’article je suis intéressée

    • IVF Donostia
      06/07/2020 - 9:31 Reply

      Nous nous réjouissons que cet article vous ai plu.
      Si vous souhaitez en savoir plus sur votre réserve ovarienne, n’hésitez pas à contacter nos spécialistes en PMA via le formulaire suivant >> https://www.ivfdonostia.com/fr/contact/

  • lo
    02/10/2020 - 1:28 Reply

    bonjour, que pensez vous d’un taux à 1.41 à 31 ans?
    merci

    • IVF Donostia
      02/10/2020 - 2:03 Reply

      Madame,

      Pour pouvoir vous répondre il faudrait nous confirmer 2 choses:

      – Parlez-vous bien de votre taux d’AMH?
      – Les résultats d’AMH peuvent être donnés selon des unités différentes selon le laboratoire. Pouvez-vous nous donner l’unité correspondant au 1.41?

      Bien cordialement
      IVF Donostia.

  • Alexia
    30/10/2020 - 8:41 Reply

    Bonjour un taux amh de 1.58 sous pillule est til exact et est ce un risque d’iop ? Jai 22 ans

    • IVF Donostia
      02/11/2020 - 11:18 Reply

      Chère Alexia,
      Pour pouvoir vous répondre il nous faudrait savoir l’unité de votre résultat d’AMH qui peut selon le laboratoire être émis en pmol ou ng/mL ou autre.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.

  • Emna
    15/11/2020 - 9:28 Reply

    Bonjour, taux AMH=0.88ng/ml , taux fsh=7.81 mUL/ml et taux lh= 5.35 UI/l
    Que pensez vous de ces valeurs ? J’ai 30ans

    • IVF Donostia
      16/11/2020 - 1:50 Reply

      Chère Emna,
      Les taux de FSH et LH fluctuent durant le cycle, il faudrait donc savoir à quel jour du cycle a été faite la prise de sang.
      En ce qui concerne la AMH qui peut être faite à n’importe quel momento du cycle, elle est effectivement bien basse pour quelqu’un de votre âge.
      Notre conseil: refaire une AMH (pour écarter une erreur de laboratoire) et consulter votre gynécologue afin qu’il ou qu’elle vous fasse une échographie et vous oriente dès maintenant.
      Si vous n’avez pas dans l’idée de devenir mère dans l’immédiat, la préservation de la fertilité pourrait fortement vous être recommandée.

  • Kamila
    23/11/2020 - 11:17 Reply

    Bonjour,

    Votre article nous en apprend beaucoup Merci à vous alors moi j’ai 39 ans bientôt une AMH a 1.62ng/l et 11,57 pmol pensais vous que j’aurais des chances d’avoir des ovocytes matures

    Merci pour votre réponse

    • IVF Donostia
      09/12/2020 - 2:19 Reply

      Chère Kamila, Merci beaucoup pour l’intérêt porté à notre clinique. Votre AMH correspond bien à votre âge et, sauf indication contraire après échographie, vous avez encore de bonnes chances d’obtenir des ovocytes matures. Mais au delà de la quantité, c’est également la qualité qui faiblit arrivé à un âge comme le vôtre et l’enjeu sera donc d’obtenir des embryons sains chromosomiquement. Si vous souhaitez être maman avec vos propres ovocytes, nous vous conseillons donc de ne pas attendre. Vous êtes vraiment à un momento charnière de votre vie fertile.

      Bien cordialement.

  • Virginie
    09/12/2020 - 2:24 Reply

    bonjour, j’ai fait des analyses ce jour (J4), j’ai 36 ans:
    FSH : 14,8UI/L, LH 9,4 UI/L et AMH 0,87 ng/ml. a noter que je suis déjà maman d’une petite fille de 4 ans (conçue normalement, sans aide médicale) et nous souhaitons avoir un second enfant.
    qu’en pensez-vous? est ce que j’ai une chance de concevoir le 2ème enfant naturellement?
    merci,
    belle journée,
    Virginie

    • IVF Donostia
      10/12/2020 - 11:12 Reply

      Chére Virginie,
      Nous vous remercions de l’intérêt porté à notre clinique.

      Nous avons de nombreux traitements de PMA, et tous sont personnalisés en fonction du cas de chaque patient.
      C’est pourquoi je vous invite à contacter mes collègues du département de suivi des patients qui sauront vous donner l’information vous correspondant.
      Vous pouvez les joindre ici: https://bit.ly/384I3v0

      Je vous souhaite une excellente journée, Bien cordialement, IVF-Donostia.

  • Djalbou
    12/12/2020 - 2:18 Reply

    Bonjour
    J’ai été diagnostiqué en insuffisances précoce à 36 ans. Le temps de me lancer en PMA j’ai eu un bébé à 38 ans naturellement. La je reprend j’ai 39and et malheureusement on m’a refusé. Jai fais des analyses et j’ai malheureusement une amh de 0,02 et deux follicules en comptage échographie. Pensez vous que c’est très grave ? Je n’ai plus de chance ?
    Cordialement

    • IVF Donostia
      15/12/2020 - 1:38 Reply

      Chère Dejalbou,

      Effectivement votre AMH est très très basse pour espérer concevoir naturellement. En médecine, le 0%, tout comme le 100%, de chance n’existe pas; cependant votre AMH et votre nombre de follicules indiquent que vos chances sont presque nulles malheureusement… Dans votre cas, si vous souhaitez avoir un autre enfant, vous devez avoir recours au don d’ovocytes. C’est un traitement de PMA auquel font appel de nombreuses femmes dans le monde et qui permet chaque jour d’exaucer le rêve de nombreux parents. Si vous êtes ouverte à cette option, n’hésitez pas à nous contacter.

      Bien cordialement,
      L’équipe d’IVF Donostia.

  • Lameth
    17/12/2020 - 8:23 Reply

    Bonjour
    J’ai été diagnostiqué en insuffisances ovarienne à 31 ans. J’ai fait des analyses a J2 et j’ai une amh de 0,45 ng/ml, oestradiol a 17 ng/L , FSH a 16 mUI/ml et deux follicules antraux de chaque côté en comptage échographie.
    Mon conjoint présente un taux de spermatozoïdes atypiques a 94 avec une classification de David (tous acrosome anormal ou absent).
    Est ce possible d’avoir un enfant naturellement ?
    Vers quel FIV pensez vous que nous devons nous tourner ?
    Je vous remercie,
    Bien cordialement
    Cordialement

    • IVF Donostia
      22/12/2020 - 3:18 Reply

      Bonjour Lameth,
      Nous vous remercions pour votre confiance.

      La réserve ovarienne semble en effet être en baisse, mais vous êtes encore jeune, et nous pouvons donc espérer obtenir des ovocytes de bonne qualité, même su un nombre faible.

      Il faudrait bien sûr étudier votre dossier complet et vos antécédents, mais dans un premier temps nous vous conseillerons d’avoir recours à une FIV ICSI pour mieux sélectionner les spermatozoïdes et favoriser la fécondation. Selon les valeurs de mobilité, concentration et fragmentation de l’ADN spermatique, nous pourrions également vous proposer des techniques complémentaires pour la sélection des spermatozoïdes.

      Si vous souhaitez bénéficiez d’un diagnostic complet de la part de nos spécialistes, n’hésitez pas à nous demander un rendez-vous par Skype ou dans nos locaux, nous serons ravis de pouvoir vous orienter au mieux.

      Bien cordialement,
      L’équipe d’IVF Donostia.

  • China
    02/01/2021 - 9:32 Reply

    Bonjour
    J’ai 40 ans et j’ai un taux d’AMH à 0,2.
    Est que que j’ai une chance de concevoir?

    Merci

    • IVF Donostia
      04/01/2021 - 8:32 Reply

      Bonjour,

      Si bien nous avons 2 des éléments clé d’une évaluation de la fertilité, il nous faudrait connaître également le nombre de follicules en développement sur chaque ovaire afin de pouvoir vous répondre avec plus de certitude. Cependant, juste avec ces 2 éléments, une conception naturelle semble d’ores et déjà compliquée, pas impossible, mais vous avez très certainement besoin de passer par une PMA et notre conseil est de prendre dès à présent contact avec une clinique qui puisse vous effectuer un diagnostic complet et approfondi de votre cas le plus rapidement possible.

      Bien cordialement,
      IVF-Donostia.

  • Lemaire
    09/01/2021 - 2:52 Reply

    Bonsoir,

    Ma petite amie a faite la prise de sang AMH a j3 du cycle et elle a un taux de 1,61 ng qu’elle n’a que 24 ans … c’est trop bas pour espérer une grossesse ? Nous sommes en plein parcours PMA avec au compteurs un premier échec. Nous recommence un second essai le mois prochain. Est t’il possible que le taux d’AMH soit plus important le mois prochain ? Merci ..

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:41 Reply

      Bonjour,

      Nous sommes navrés de ne pas avoir répondu plus tôt. Effectivement ce taux est bas pour son âge. La grossesse n’est pas impossible mais vous faites bien d’entrer dès maintenant en parcours de PMA. L’important est d’avoir un bon diagnostic et de savoir si cette faible réserve ovarienne est le seul facteur d’infertilité ou non. Quand vous parlez d’essai: vous faites-référence à une FIV? ou bien vous êtes en rapports dirigés ou insémination artificelle? Il est vraiment important que vous soyez en FIV car il vous faut contrôler la fécondation: les faibles réserves ovariennes ont souvent un impact sur la qualité des ovocytes qui restent et les informations apportées par une FIV sont très importants. Pour répondre à votre question, le taux d’AMH peut varier d’un mois à un autre mais pas énormément, pas de quoi changer le diagnostic.

      Bien cordialement
      L’équipe d’IVF Donostia

  • Chatue
    14/01/2021 - 8:16 Reply

    Bonsoir jai un taux d’amh 0.1 et 6follicules a l.ovaire gauche 2 en maturité 1 a lovaire droite puisse avoir la chance de tomber enceinte naturellement?

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:39 Reply

      Chère Mme,

      Merci pour votre message mais pour pouvoir vous répondre correctement il nous manque de nombreux détails, comme par exemple votre âge.

      Une AMH à 0.1 (quelque soit son unité mais il s’agit sûrement de ng/mL), est extrêmement bas et les chances de tomber enceinte naturellement sont presque nulles.

      Il vous faut sans plus tarder consulter un spécialiste en PMA qui pourra vous indiquer la meilleure solution de traitement pour vous.

      Bien cordialement
      L’équipe d’IVF Donostia

  • Marine
    15/01/2021 - 10:38 Reply

    Bonjour,
    J’ai 37 ans (aucune grossesse), prise de sang effectuée au 3ème jour du cycle :
    -FSH 7,6ui
    -LH 4,7ui
    -Oestradio 78 pg
    -AMH 0,71ng
    Hysterosalpingographie normale
    Echographie endovaginale effectuée au 24ème jour du cycle precedent: échographie normale presence de 10 follicules ovaires droits et 5 à gauche de 2 à 6mm des 2 cotés follicule post ovulatoire à l’examen.
    Qu’en pensez vous avec ce taux d’AMH faible? une conception naturelle est elle possible? je suis inquiète

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:39 Reply

      Bonjour,

      Effectivement, une grossesse naturelle n’est pas impossible mais compliquée et dans votre cas (37 ans) il ne faut plus perdre de temps. Vous ne devriez pas passer par une insémination artificelle non plus: il vous faut contrôler la fécondation et être sûre que vos embryons arrivent au stade de blastocystes (jour 5) avant de transférer.

      La bonne nouvelle c’est que vous avez encore suffisamment de follicules en développement pour un traitement; mais cela ne garantit pas leur qualité malheureusement. Pour le savoir, il faut voir leur développement post-fécondation. Qui dépend également de la qualité spermatique, il ne faut pas oublier ces messieurs…

      Bien cordialement
      L’équipe d’IVF Donostia

  • Fanny
    18/01/2021 - 3:45 Reply

    Bonjour
    J’ai 33 ans des cycles réguliers et assez courts (24 à 26 jours) et un taux d’AMH correct à 3.84 ng/mL.
    Par contre, à J3 mes taux FSH (11.1 UI/l), LH (13.6 UI/L) et 17 beta oestrodiol (76 pg/mL) ne semblent pas très bons.
    Que faut-il en conclure ?
    Merci d’avance pour votre avis.

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:38 Reply

      Bonjour,

      Effectivement ces résultats en début de cycle sont un peu élevés. Ce n’est pas catastrophique mais vous pouvez avoir un dérèglement hormonal qui peut avoir un impact sur votre fertilité. Notre conseil est de refaire un bilan hormonal général (inclure aussi la TSH, E2 et P4) afin de confirmer ces valeurs (c’était peut être ponctuel) et de voir los nombre de follicules antraux en début de cycle.

      Bien cordialement
      L’équipe d’IVF Donostia

  • Marion
    22/01/2021 - 11:44 Reply

    Bonjour. J’ai un taux AMH de 10.9pmol/l mais 19 follicules antraux. Cela fait 9 mois que j’essaye de concevoir et j’ai bientôt 32 ans. Ai-je des chances de concevoir normalement?

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:38 Reply

      Chère Mme,

      Avec les indications que vous venez de nous donner (sous réserve d’une consultation médicale et d’un dossier médical complet), vous ne devriez pas avoir de problème. 19 follicules c’est beaucoup mais votre AMH est trop basse pour que ce soit signe d’un sindrôme d’ovaires polykystiques (SOPK). Sauf si il s’agit de 10.9ng/ml (vous êtes sûre que l’unité était pmol?).

      Souvenez-vous que la moyenne est de 8-9 mois pour essayer de tomber enceinte à votre âge. Donc pour le moment, pas de panique.

      Bien cordialement
      L’équipe d’IVF Donostia

  • Burg
    26/01/2021 - 8:30 Reply

    Bonjour,
    J’ai 35 ans.
    J’ai fait des analyses à J2.
    Taux anti-Mullerienne: 0,61ng/ml et 4,36pmol/L
    FSH: 17,2UI/L
    LH: 8,6UI/L
    Oestrodiol: 14pg/ML
    Quelle solution pourrait m’aider à concevoir sachant que nous essayons depuis 3 mois et que j’ai fait une fausse couche lors de notre premier essai il y a un an? Entre temps nous n’avions pas réessayé.
    Merci

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:37 Reply

      Chère Mme,

      Une AMH inférieure à 1ng/mL ne rend pas une grossesse impossible mais compliquée de manière naturelle car cela veut dire que votre réserve ovarienne baisse. Vous avez moins d’ovocytes et ceux qui restent sont de moins bonne qualité et peuvent avoir des défauts génétiques qui provoquent les fausses couches. Votre FSH en début de cycle est également très élevée. Notre conseil est de consulter sans tarder un spécialiste en PMA, sans oublier de vérifier également la qualité spermatique de monsieur.

      Bien cordialement
      L’équipe d’IVF Donostia

  • FATIMA
    31/01/2021 - 9:01 Reply

    Bonjour,

    taux FSH =17.20 UL/l et
    taux LH = 4.60 UI/l
    taux Progéstérone 0.36 ng/ml et
    taux Oestradiol =88.00 pg/ml ,
    Que pensez vous de ces valeurs ? J’ai 31ans
    J’ai fait l’examen a j2(2eme jour de mes régles)

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:36 Reply

      Bonjour,

      Afin d’avoir un diagnostic complet, il nous manque juste le nombre de follicules en développement sur chaque ovaire lors de cet examen à jour 2 de cycle. Cependant, à 31 ans, une AMH inférieure à 1ng/mL c’est très bas et votre FSH est également très élevée… Il est important de consulter sans tarder un spécialiste en PMA afin de connaître les options de traitement pour votre cas.

      Bien cordialement
      L’équipe d’IVF Donostia

  • Emy
    01/02/2021 - 6:12 Reply

    Bonjour
    J’ai 36 ans un taux amh de 0,27ng/ml, FSH à 8UI/l , LH a 5,7UI/L estradiol a 24pg/ml et progestérone à 1,05ng/ml au jour 3 du cycle.
    Qu en pensez vous ? J ai eu une grossesse spontanée à 35 ans après opération d endométriose ( kystes ovariens notamment) mais bébé décédé à la naissance. J ai très peur de mettre du temps à retomber enceinte

    En vous remerciant

    • IVF Donostia
      05/02/2021 - 12:36 Reply

      Bonjour,

      Effectivement, nous sommes désolés de vous confirmez que votre AMH est basse et, si vous faites de l’endométriose, se sont deux facteurs qui vont gêner l’obtention d’une grossesse et notre conseil est de consulter sans tarder un spécialiste en PMA. Il sera important de voir combien de follicules en développement vous avez (qui selon votre AMH ne doivent pas être nombreux) et le mieux serait certainement de réaliser une FIV afin de pouvoir contrôler la fécondation et de pouvoir transférer un embryon de bonne qualité.

      Bien cordialement

      L’équipe d’IVF Donostia

  • Christelle
    26/02/2021 - 8:33 Reply

    Bonjour, suite à ma prise de sang J3 du cycle : AMH 0,42ug/L; oestradiol 93ng/L; Progestérone 0,20 ug/L; FSH 9,3UI/L; LH 5,2UI/L. Mon comptage folliculaire chez mon gynéco était entre 5 & 7 follicules sur chaque ovaire.
    Mon gynécologue était confiant par l’échographie, mais je n’ai pas encore discuté avec lui des résultats sanguin (rendez-vous fin mars) !
    J’ai 37 ans, pas encore de grossesse au compteur et je n’ai jamais été inquiète auparavant parce que ma maman m’a eu à 38 ans et ma grand-mère des enfants jusqu’à 40 ans pour son dernier…
    J’ai entrepris ce bilan suite à une rupture sentimentale pour évaluer ma fertilité et envisager une conservation ovocytaire… Maintenant je suis très inquiète d’être prise de temps !
    Ai-je des chances d’avoir des ovocytes en nombre suffisant dans un protocole de stimulation ovarienne pour PMA ?
    Dois-je refaire une prise de sang pour l’AMH pour confirmer le résultat ? Est-ce que l’abondance des règles est corrélée à ce dosage ? Habituellement, j’ai des règles abondantes sur 5 jours et là j’ai eu un cycle plus léger…
    Dois-je envisager de faire un bébé rapidement même toute seule avant qu’il ne soit trop tard ?

    Ne serait-il pas judicieux de proposer systématiquement aux jeunes filles de 30 ans ce bilan de fertilité en convenance ? Si j’avais fait ce bilan avant 35 ans, je n’aurai certainement pas pris de contraception inutile pendant des années et j’aurai laissé faire les choses naturellement…

    Merci d’avance pour vos conseils

    • IVF Donostia
      01/03/2021 - 2:10 Reply

      Bonjour et merci pour votre message.

      Effectivement, le nombre de follicules est bon pour un traitement de PMA. Votre AMG (qui n’a pas de relation avec vos règles) est néanmoins basse pour votre âge et même si elle peut légèrement évoluer d’un mois à un autre, elle ne sera jamais aux alentours de 2, ce qui serait une valeure plus normale. Cela veut dire qu’il ne faut pas attendre parce que, ensuite, reste à savoir la qualité de ces ovocytes qui restent et pour cela, seul un traitement de PMA avec fécondation jusqu’à J5 pourra nous le dire. Vos antécédants héréditaires sont effectivement encourageants mais toutes les femmes sont différentes et de nombreux paramètres entrent en jeu. Vous ne pouvez malheureusement pas vous y fier.

      Quant à votre conclusion sur la préservation de la fertilité, nous en sommes bien conscients et faisons de notre mieux pour en parler ouvertement à toutes celles qui souhaitent un jour – pas maintenant – devenir mère. Mais culturellement, nous avons encore bien du chemin à faire.

      N’hésitez pas à parler de votre projet à votre gynéco fin mars. De part la situation légale de la France, nous avons de nombreuses mamans célibataires parmi nos patientes et nous pourrons vous y aider et votre gynéco habituel(le) pourra vous suivre en France sans problème.

      • Christelle
        01/03/2021 - 8:34 Reply

        Merci beaucoup 🙂 Je suis suivie en Belgique en fait, donc je suis confiante ! Dernière question : est-ce que la contraception type Nuvaring peut jouer sur le dosage AMH ? Ça fait en fait trois mois que j’ai retiré mon dernier anneau, avec donc deux cycles sans contraception. Était-ce trop tôt pour faire mon bilan fertilité ? Mes ovaires étaient quand même mis en « stand by » pendant 1 an et demi avec le nuvaring…

  • fafa
    26/02/2021 - 4:15 Reply

    Salut j’ai 27 ans et j’ai l’AMH 1.44 ng/ml
    Est ce que j’ai e la chance de tomber enceinte facilement après 2 ans ou bien c’est risqyé

    • IVF Donostia
      01/03/2021 - 2:09 Reply

      Bonjour.

      Effectivement, pour votre âge votre AMH est plutôt basse. Concernant votre question, nous ne sommes pas sûrs de bien comprendre: cela fait 2 ans que vous essayez de tomber enceinte? Dans ce cas-là, il vous faut consulter un spécialiste en fertilité afin de vérifier d’effectuer un bilan complet de fertilité dès que possible. Si vous voulez dire que vous envisagez devenir maman dans 2 ans, et bien il faudra refaire votre AMH à ce moment-là mais une échographie dès maintenant afin de vérifier le nombre de follicules antraux ne serait pas de trop. Cela vous permettra d’avoir également l’avis d’un spécialiste sur la question, qui vous conseillera alors peut-être de préserver vos ovocytes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *