Go to Top

Endométriose et impacts sur la fertilité

endométriose et fertilité

15% des femmes en âge de concevoir se confrontent à un diagnostic d’endométriose. Cette maladie constitue aujourd’hui l’une des causes principales d’infertilité. Handicapante au quotidien, cette maladie provoque des douleurs de règles et se traduit dans 30 à 50% des cas en infertilité.

Endométriose : définition

Lendométriose est l’apparition de tissu endométrial en dehors de la cavité utérine, comme dans les trompes de Fallope, les ovaires ou en dehors de l’appareil reproducteur. Cette maladie est fréquente car elle touche 15% des femmes en âge de concevoir et elle es bégnine.

On retrouve différents stades de gravité de cette maladie :

  • Stade I: endométriose minime. Il s’agit des formes d’endométrioses avec adhérences ou implantation superficielles.
  • Stade II: endométriose légère avec des endométriomes un peu plus profonds, mais qui restent dans l’appareil reproducteur de la femme.
  • Stade III et IV: endométriose sévère, avec des implantations profondes et en dehors de l’appareil reproducteur, comme dans les intestins, la vessie…)

On retrouve les symptômes suivants :

  • Patientes asymptomatiques, qui n’ont aucune douleur, et on découvre l’endométriose lors d’une infertilité ou d’une échographie de contrô
  • Beaucoup de femmes se plaignent de règles abondantes et douloureuses, surtout vers le 3ème et 4ème du cycle. C’est le symptôme le plus fréquent et on le retrouve dans 60% des cas.
  • On observe parfois des douleurs plus longues et pendant tout le cycle, ou dans d’autres endroits comme l’abdomen ou les lombaires.
  • On observe aussi souvent des douleurs pendant les relations sexuelles.

Les causes

Les causes de l’endométriose sont malheureusement encore méconnues. Il y a plusieurs hypothèses sur les mécanismes qui entrainent cette maladie, mais aucune n’est encore avérée.

Il existe cependant des études pour en déterminer les causes, et les pistes les plus probables sont :

Il y a la théorie métaplastique

Selon laquelle les foyers d’endométriose sont dus aux cellules qui se sont implantées à différents endroits du corps pendant le développement dans le ventre maternel, avant de se transformer en tissus endométriaux à l’âge adulte.

Il y a aussi la théorie dite de linduction ou de la transplantation

Cette théorie suggère que les reflux sanguins sont à l’origine de l’endométriose. En fait, pour bien comprendre, la théorie tend à croire que pendant les règles, le sang n’est pas écoulé par le vagin en totalité et qu’une partie pourrait être refloués vers les trompes et inonder la cavité péritonéale. Ce sang contient des cellules endométriales vivantes qui pourraient se greffer dans le tissu péritonéal et d’autres organes.

Enfin, il y a la théorie métastatique où, comme c’est le cas pour un cancer par exemple, les cellules de l’endométriose seraient transportées par les vaisseaux vers d’autres organes.

Voilà les trois théories les plus suivies actuellement. Aucune de ces trois théories peuvent expliquer à elle seule toutes les localisations de l’endométriose, et il est probable que ces trois mécanismes puissent intervenir de façon conjointe.

Des associations comme Endomind  aident à avancer dans la recherche et à sensibiliser la population sur cette maladie encore silencieuse.

Endométriose et infertilité vont-ils de pair ?

Lendométriose nest pas toujours synonyme dinfertilité, il faut savoir quelle provoque une infertilité dans 30 à 40% des cas.

Le problème de l’endométriose est qu’elle peut affecter un grand nombre de mécanisme de la fertilité : elle peut provoquer des troubles de l’ovulation, une diminution de la réserve folliculaire, soit après une opération au niveau des ovaires soit parce qu’il y a un problème au niveau de la formation de follicule, une obstruction des trompes ou des adhérences sur les trompes, une baisse de la qualité ovocytaire.

Suivant l’endroit où se situe l’endométriose, il y aura donc un ou plusieurs facteurs qui amèneront à une infertilité.

endométriose et fertilité

Le diagnostic 

Le diagnostic de l’endométriose est complexe car il a beaucoup de formes. Une fois le diagnostic posé, il faut définir le stade de l’endométriose. Pour calculer le stade, nous nous basons sur un système à point, qui prend en compte la situation de l’endométriose, la présence d’adhérence et la taille de l’endométriose.

Chez IVF Donostia nous conseillerons toujours de réaliser un bilan complet de fertilité pour toutes les patientes souhaitant fonder leur famille.

Pour diagnostiquer l’endométriose, on va se servir de deux examens complémentaires :

  • Limagerie médicale: ça peut être à l’aide d’une simple échographie et d’une IRM pelvienne, ou bien des deux.  On parle aussi de coelioscopie pour une diagnostique
  • Une prise de sang pour vérifier les marqueurs tumoraux, qui sont normalement élevés en cas dendométriose: CA-125, CA-19.9.

Puis-je tomber enceinte avec une endométriose ?

Dans un premier temps, il faut bien comprendre que l’endométriose n’est pas systématiquement associée à une infertilité, et une patiente souffrant d’endométriose peut très bien tomber enceinte de façon naturelle. Il faudra donc évaluer chaque cas avant de se tourner vers un traitement de fertilité

En cas d’endométriose, on conseillera toujours à nos patientes de ne pas perdre trop de temps avant d’avoir une première grossesse, car les chances de grossesse peuvent diminuer plus vite que pour une patiente sans pathologie.

Si la patiente ne souhaite pas avoir de grossesse, une solution serait la conservation des ovocytes afin de préserver sa fertilité  en l’état actuel et éviter les effets néfastes de l’endométriose au cours des années.

L’opération de l’endométriose ne sera recommandée que dans certains cas concrets :

  • Lorsque la patiente a de fortes douleurs qui sont invalidantes, et là on espère améliorer les symptômes et la qualité de vie.
  • Lorsque l’endométriose provoque une occlusion intestinale, une obstruction des trompes ou une hydrosalpinx.

Enfin, l’endométriose est une maladie souvent handicapante pour la vie de tous les jours et peut parfois entrainer des dépressions ou de l’anxiété. Les patientes se sentent souvent incomprises, mal diagnostiquée et mise à l’écart.

La gravité de l’endométriose déterminera si la femme aura besoin de techniques de reproduction assistée pour espérer tomber enceinte.

Quelles sont les possibilités en termes de reproduction assistée ?

Si la patiente a besoin d’un traitement, il y aurait deux possibilités : L’insémination artificielle, qui offre peu de chances de réussite ou la Fécondation In Vitro qui est le traitement le plus recommandé dans ce cas.

Dans certains cas, si la qualité ovocytaire ou la réserve ovarienne est très affectée, nous pourrions également recommander d’avoir recours à un don dovocytes.

Endométriose et enceinte

L’endométriose est une maladie hormonodépendante, c’est-à-dire qu’elle tend à s’aggraver avec l’activité ovarienne, comme c’est le cas au cours du cycle menstruel.

Avec l’élimination de l’activité ovarienne, l’endométriose est donc plus contrôlée, comme c’est le cas lors de la grossesse ou de la ménopause.

L’endométriose tend donc à s’améliorer pendant la grossesse car elle reste « au repos ».

Un diagnostic précis

Chez IVF-Donostia, notre équipe médicale est spécialisée en cas complexes et saurons orienter au mieux les patientes souffrant d’endométrioses.

Mais, il ne faut pas perdre espoir comme nous le témoigne cette patiente, ayant eu son enfant grâce à une FIV chez IVF-Spain (Alicante).

Si vous souhaitez recevoir un diagnostic personnalisé, n’hésitez pas à nous écrire pour une première consultation avec nos spécialistes.

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *