Go to Top

Cas d’infertilité

J’ai le syndrome des ovaires polykystiques, pourrais-je être mère ?

Septembre est le mois pour donner visibilité au syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), un trouble très commun mais dont nous parlons peu. Une des principales interrogations des femmes auxquelles nous annonçons qu’elles ont des ovaires polykystiques est : Cela affectera ma fertilité ? Pour donner réponse à cette question, le plus important est de comprendre la différence entre syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et ovaire polykystique (O.P).

Techniques de fécondation en PMA: ICSI

Vous le savez déjà toutes et tous : l’âge a un impact direct négatif sur la réserve ovarienne de la femme. Cependant, même si la production de gamètes chez les hommes ne s’arrête jamais, de nombreuses études démontrent que leur âge est directement lié à la baisse de la qualité spermatique. Leonor Ortega, directrice de laboratoire du groupe IVF-Life, nous parle de l’ICSI , technique de PMA employée dans 95% …Read More

Pourquoi je ne tombe pas enceinte ? Connaissez les raisons

Il est difficile d’être optimiste lorsque nous voulons être mère et que nous n’y arrivons pas. L’espoir d’y parvenir, aller chez le médecin, essayer et réussir, se mélangent à des émotions fortes et destructives. A ce moment vous vous demandez : Pourquoi je ne tombe pas enceinte ? Et la réponse est que la fertilité peut se voir altérée par différents facteurs. Il est également certain qu’une grossesse, quand elle ne s’obtient …Read More

7 mythes sur la fertilité : vrai ou faux ?

Idées reçues, mythes, vérités fausses …. Il en existe beaucoup sur la fertilité, mais ces affirmations sont-elles réelles ? À l’occasion du mois de l’infertilité et pour combattre la désinformation, depuis la clinique de reproduction IVF Donostia, nous avons parlé avec le Dre. Elisa Perez sur ces mythes sur la fertilité et tout ce que nous entendons.

Endométriose et impacts sur la fertilité

15% des femmes en âge de concevoir se confrontent à un diagnostic d’endométriose. Cette maladie constitue aujourd’hui l’une des causes principales d’infertilité. Handicapante au quotidien, cette maladie provoque des douleurs de règles et se traduit dans 30 à 50% des cas en infertilité.

L’hystéroscopie : un des premiers examens à réaliser en cas d’infertilité

L’hystérosalpingographie, que l’on retrouve aussi sous le nom d’hystérographie, aidera à détecter des anomalies au niveau des trompes de Fallope et de la cavité utérine. C’est un des premiers examens diagnostiques demandés en cas d’infertilité avec des essais de grossesse naturelle. Il s’agit d’un examen facile à réaliser puisqu’il consiste à placer un liquide de contraste par voie vaginale et vérifier si ce liquide se répand facilement dans la cavité …Read More